melle lemal

11 septembre 2010

La vie du métro


J’ai fini par toutes les connaitre, ces quinze stations qui séparent l’endroit où j’habite 竹圍站 de la gare de Taipei 台北車站, poumon et point névralgique de la ville ainsi qu’axe incontournable de correspondante. J’en connais la durée de part en part, l’espacement de l’une à l’autre, leur nom, leurs caractères chinois, leurs prononciations anglaise, chinoise, taiwanaise et hakka, les heures d’affluences ainsi que le moment précis où la radio cesse de capter sur les téléphones portables.
Parmi ces stations, il en est une qui reste pour moi une énigme, la station Mingde. Elle doit avoir un certain magnétisme qui, par un hasard incompréhensible et quasiment systématique, fait que mon regard se dirige inconsciemment sur le panneau défilant le nom des stations. Mes yeux sont comme happés, appelés par ce mot 明德. Alors on pourrait dire que cette station se situe exactement à mi chemin et que donc ... Mais peu m’importe les explication cartésiennes. Quelque chose me semble étrange. Et par superstition, je me suis jurée ne jamais m’y arrêter, excepté si quelque chose ou quelqu’un m’y amène un jour.

Dans le métro les occupations sont variées et chaque personne sa façon d’occuper ce temps de transition. Lecture, jeux, musique, coups de fil murmurés, chacun y va de sa petite activité. Cependant, nombreux sont les taiwanais qui enclenchent le mode «dormeur» durant le temps de leur trajet. D’autres se lancent dans une lutte acharnée enfin de s’efforcer à maintenir leur tête, manquant se s’effondrer sous le poids du sommeil. Il y a ceux qui dévorent frénétiquement les mangas, fraîchement déballés de leur plastique, il y a les vieilles dames qui susurrent, impassibles, des textes sacrés, faisant rouler dans leurs doigts de larges billes brillantes. Il y a les ados qui s’appliquent à peigner, ajuster et lisser leur franche ou encore les filles seules qui se prennent en photo, réitérant la pose  jusqu’à obtention du résultat voulu.
Mais je dois dire que l’activité dont je raffole tout particulièrement est d'assister aux scènes de maquillage ou devrais-je dire «séance». Un véritable spectacle! Avec un commencement et une fin. L’évolution est fascinante. La transformation, captivante. Couche, re-couche et sur-couche, fignolage, peaufinage. Passant de l’ensemble au micro détail. Et le clou du spectacle se trouve dans la très périlleuse pose des faux cils, qui vient achever et couronner le tout, fixant le moment dans le plus intense des suspens.


metro_maquillage

Posté par melle lemal à 22:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 août 2010

Des points qui peuvent rapporter gros !



vacheobjet

C'est avec, je dois l'avouer, une certaine fierté voir émotion que je vous présente cet objet aujourd'hui ! Car il est le fruit d'une minutieuse récolte de points, quarante pour être exact ^^

Ces précieux points vous sont offert lors de vos achats dans un magasin de type "convenient store". Cela m'a pris un certain temps je dois dire pour comprendre les rouages et les mécanismes de cette chasse aux bons points, même si, à l'heure actuelle, certaines zones me semblent encore obscures. En payant à la caisse vos produits, le cassier détermine si oui ou non il va vous donner des points. Si oui, cela peut dépendre ... parfois un point, parfois deux, parfois trois d'un coup ... voir plus encore ! Voilà ce qui a porté mon intérêt, c'est ce non systématisme, cet aléatoire et quelque part ce suspens à chaque rendu de monnaie et cette même question que tout le monde se pose : Est ce qu'il va m'en donner un ? J'avais même un jour imaginé que cela dépendait du cassier, son humeur ... ou si les produits qu'on achète lui plaisent ou pas,  si on a l'air sympa, bref un tas de causes qui ferait varier les probabilités.  Des raisons climatiques, qui sait ?

Après de multiples tentatives à collecter, à épargner, à éviter que les points ne partent à la poubelle ou à commencer de coller dans les petits livrets, et bien je me suis décidée il y a un mois ! Je me suis dit bon cette fois ci tu le fais, mais tu le fais sérieusement, jusqu'au bout, tu collectes, tu rassembles, et tu les collent tous dans le livret !

Et voilà cette adorable figurine qui m'a solennellement été remise en échange du livret, elle fait partie d'une série de six, dans les aventures de 小新の夜市人生 ( 小新 et la vie aux marchés de nuit ) création spécial de 全家 Family Mart . Je vous laisse apprécier le spot publicitaire ^^

videocarte

new_carte

Posté par melle lemal à 19:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 février 2010

You can tell everybody this is your song

elton_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par melle lemal à 00:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 février 2010

Wandering in the chaos, the battle has left.


chien

Posté par melle lemal à 13:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 février 2010

Nancy watch the stars

 

nancy_2

Posté par melle lemal à 23:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 février 2010

Que la force du tigre soit avec toi !

 

ddedede

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par melle lemal à 00:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2009

Ignoti nulla cupido

Image_8_19cm60

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par melle lemal à 05:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2009

My wonderful Supper's Ready

foxtrot2

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me rappelle bien de l'année de mes dix ans, en particulier pour la venue de deux incroyables "choses" dans ma chambre. La première, une révolution, la Nintendo. La deuxième, une révélation, le tourne disque. Initialement situé dans le salon, j'avais demandé à mes parents de l'installer dans ma chambre et héritais avec ça de leur fabuleuse collection de vinyls. Une mine d'or! Parmi les multiples Zappa, Lou Reed, Dylan, Cure, Joplin, Yes, Who, Pink Floyd et j'en passe, le trésor des trésors, cet album chef d'oeuvre du groupe Genesis sorti en 72, Foxtrot. Mes parents l'écoutaient à l'époque en boucle. Supper's Ready en est le dernier titre, un aboutissement de près de vingt trois minutes. D'une inventivité débordante mêlant psychédélisme, absurde et mélancolie. J'imaginais une foule d'êtres surréalistes vivants et évoluant à l'intérieur de cette histoire. Et bien plus qu'une cerise sur un gâteau, Supper's Ready reste pour moi, à ce jour, incontestablement le meilleur morceau de l'univers.

 

 

Posté par melle lemal à 20:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 décembre 2009

Figolu

figolu

Posté par melle lemal à 04:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Grenade forever

DSC01056

Posté par melle lemal à 04:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Melle Pitman

fannyjjjjj

Posté par melle lemal à 03:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2009

Hymne au 奶茶

 

st_885923_1    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La star des stars mais surtout l'incontournable boisson à Taiwan, j'ai nommé le 奶茶 (thé au lait)! Derrière ce nom si commun et simple, se cache pourtant toute l'identité de ce fabuleux pays, réunie dans ces deux caractères magiques. Et oui alors pourquoi ne pas rendre hommage à un goût, que je ne saurais d'ailleurs décrire tant il est unique mais aussi car chaque café, petite échoppe, marque ou marchant de boisson à sa propre particularité et subtilité, révélant en moi à chaque fois que j'en bois, ce fabuleux sentiment que d'être ici.


Posté par melle lemal à 20:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 septembre 2009

Le camouflage du vélo

Je vous présente mon nouvel ami, répondant au nom de King Lucky, cette petite merveille de vélo dont je viens tout juste de faire l’acquisition ^^ Doté de toutes options et de son profil aérodynamique ! Le voilà tout fraîchement déballé, voyez comme il brille ... C’est sans nul doute grâce à la perfection de son chromage métallisé.

mon_v_lo

Mais voilà cet idéal de perfection ne sera bientôt plus qu’un doux souvenir...

Car à Taiwan il y a une tradition ancestrale, voler les vélos. Ou bien pour minimiser on pourrait parler d’emprunt voir d’un certain sens d’échange. Lorsque j’ai annoncé tout fièrement l’achat de mon vélo, voilà la première chose que l’on m’a dite : «Cours vite acheter une bombe de peinture, faut que tu le rendes vieux et moche !»

Sur ces bonnes paroles, je suis retournée là où je l’ai acheté, à 台大, l’université principale de Taipei. Un campus d’environ 2 ㎢, avec 35000 étudiants et certainement autant de vélos, garés à perte de vue dans les multiples allées.

C’était bien à cet endroit que j’allais trouver mon inspiration, à savoir comment rendre un vélo «vieux et moche» pour ne pas se le faire voler.

Je vous laisse admirer les différentes techniques de camouflage anti-neuf ^^

Image_ok___Image_okImage_ok_33


Image_ok_2


Posté par melle lemal à 19:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 septembre 2009

Les meilleurs moments de ma vie ...

cvkhvhvhgvgvgnjnjnjnjnjvulclucjhv_vjhlujv

Posté par melle lemal à 23:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

L'art du mignon

Car il s'agit bel et bien d'une certaine forme d'art, venant tout droit du Japon, qui consiste essentiellement dans l'assemblage magique de trois traits, schématisant deux yeux et une bouche. Et par cette incroyable fusion, tout l'art du "rendre mignon" se crée, donnant à n'importe quelle chose ou objet, un air sympathique, innocent, touchant bref, quelque chose qui vous veut du bien ^^

Image_4Image_5

Posté par melle lemal à 00:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]